Union d’Experts présent à la Biennale des Antiquaires


collaborateurs UE

Les membres Certifiés Experts et Evaluateurs d'Assurances spécialistes Vol et Mobilier du Département Mobilier et Objets Précieux* d’Union d'experts, s’étaient donnés rendez-vous à la Biennale des Antiquaires, le vendredi 16 septembre 2016, au Grand palais (antiquités Beaux-Arts joaillerie), guidés par Monsieur FREDERIC ELKAIM, co-fondateur du cercle franco-suisse des collectionneurs et amateurs d'art.


* Gery Steenkiste, Laurence Lagrange, Philippe Jamault, Cécile Agu et deux experts vol Valerie Picoulet,

Corinne Délicati représentant les cabinets Labouze et Furnion


coupole

L’immense coupole en verre et métal donne une dimension à couper le souffle lorsque l'on pénètre dans ce Palais pour la première fois.

La scénariste Nathalie Crinière a parfaitement réussi à donner une expression d’intemporalité au lieu par la distribution des allées et la visibilité de chaque participant dans un "esprit sobre et contemporain" voulu par la nouvelle équipe du Syndicat National des Antiquaires emmenée par Monsieur Dominique Chevalier.






oeuvre

Nous avons rencontré les plus grands galeristes qui nous ont réservé le meilleur accueil et plus particulièrement pour les tableaux de maîtres, Alice Frech, www.dejonckeheere-gallery.com., David Langeois historien de la galerie Steinitz sur la provenance des boiseries et appliques en bronzes XVIII éme siècle, Carolle Thibaut-Pomerantz, spécialiste des papiers peints www.antique-wallpaper.com nous redonnant le goût des ambiances raffinées, ou encore à la galerie Daniel Templon, présente pour la première fois fêtant son cinquantième anniversaire en présentant uniquement des oeuvres parisiennes de 1966 dans le goût de son fondateur, un pionnier de l'art conceptuel, âge de 21 ans seulement lorsqu'il débuta dans la cave d'un antiquaire!


123 exposants et près de 4300 objets présentés ont été sélectionnés par un comité de 15 personnalités dont le procédé est appelé "vetting" dans le milieu et également contrôlés par le GIE Argos pour vérifier que ces biens ne sont pas volés.


L'ensemble donne une idée exceptionnelle de ce qui se fait de mieux sur le marché de l'art et les prix peuvent monter jusqu'à 30 millions d'euros pour une sculpture d'Henri MOORE.


Nous retenons un moment privilégié à l'heure du déjeuner, en compagnie de Madame Chevalier, qui nous a fait partager l'histoire familiale de 3 générations de Marchands d'art en tapisseries anciennes avec beaucoup d'humilité et d'humour.


Prochain rendez-vous le 20 octobre à la FIAC !